Tipster – un oeil sur l’innovation

Ca va se passer

Viewing posts from the Ca va se passer category

Ca va se passer (à la rentrée)

Ca va se passer (à la rentrée)

Pôle Emploi s’associe avec des startups pour le lancement de l’Emploi Store Idées prévu automne 2015. Pour la société, l’innovation collaborative (ou open innovation) fait partie des enjeux stratégiques. L’innovation collaborative chez Pôle emploi, c’est aussi et surtout le LAB Pôle emploi matérialisé par un lieu, des équipements mais surtout par des méthodes qui facilitent les sessions collaboratives avec l’ensemble des parties prenantes. Le LAB permet de traiter des sujets allant du co-design flash d’un service à l’incubation d’un projet sur plusieurs mois pour lequel designers, data scientists, demandeurs d’emploi, professionnels du recrutement et collaborateurs de Pôle emploi sont assimilés à l’équipe projet. L’Emploi Store Idées, qui sortira en octobre, permettra bientôt d’imaginer de nouvelles applications mobiles avec tous les citoyens concernés par l’emploi et de donner envie aux développeurs de concrétiser ces idées.
Avec cette politique d’open innovation, Pôle Emploi entend accélérer la mise à disposition de nouveaux services numériques aux demandeurs d’emploi, aux recruteurs mais aussi aux collaborateurs. Nous saurons bientôt si cette transformation permettra à François Hollande de briguer un 2nd mandat!

Ca va se passer (sur les autoroutes)

Ca va se passer (sur les autoroutes)

En cette période de grands départs en vacances, Vinci Autoroutes innove pour faciliter le trajet de ses usagers. L’opérateur d’autoroutes a repensé son offre numérique et propose une batterie d’outils aux utilisateurs de son réseau : application, site internet optimisé, service de commande en ligne de son repas etc. tout a été pensé pour que la route des vacances -ou celle du retour- prenne une autre couleur. L’entreprise a alors mis en place un partenariat avec 3 startups. Wynd pour la réservation des repas en toute mobilité et un accès aux restaurants prioritaire, afin de ne pas perdre de temps ou de se retrouver dans une queue de mille pieds de long. Waze pour les données sur le trafic en temps réel avec des solutions proposées pour éviter les problèmes et ralentissements routiers. Enfin, Blablacar qui récompensera le covoiturage par des tarifs attractifs sur le télépéage. Ceux qui en auront profité pourront dire : Veni, Vidi, Vinci. Ok, ok on sort…

Ca va se passer (à la plage)

Ca va se passer (à la plage)

Après le chargeur solaire pour Smartphone, le bracelet connecté pour trouver son enfant sur la plage, place à la « Nivea Doll », inventée par la marque Nivea Brésil et son agence FCB. Les Nivea Dolls sont des poupées qui prennent des coups de soleil sauf si on les tartine de crème Nivea Sun Kids (bien sûr). L’initiative vise à allier le ludique à l’amusement. Nivea a ainsi décidé de distribuer au Brésil une poupée qui prend des coups de soleil aussi vite que la peau humaine. L’idée est de sensibiliser les enfants aux dangers que représentent les rayons ultraviolets pour une peau non protégée. Ces poupées virent au rouge dès qu’elles sont trop exposées au soleil. Et donc pour éviter que leur jouet tourne pivoine, les enfants doivent leur appliquer soigneusement de la vraie crème solaire. Il est plus facile pour les parents d’appliquer de la crème sur leurs bambins, les enfants s’identifiant facilement à leur poupée. Disponibles en version féminine ou masculine, ces jouets seront commercialisés (il s’agit pour l’instant de poupées de promotion) dans un coffret contenant un tube de crème solaire. Car, bien entendu, la démarche de la firme allemande est avant tout commerciale et consiste à faire la promotion de ses crèmes solaires pour enfants « Sun Kids ». Innovation, Education, Prévention…pas con :-)

Ca va se passer

Ca va se passer

Les 16 et 17 juillet, la West Web Valley et Les Vieilles Charrues font leur West Web Festival. Cette année, c’est « No Border For Digital Revolution » avec au programme des speakers rock-star du web, des concerts et des ateliers business. La grande question de l’évènement : comment le numérique va redistribuer la puissance économique. Ces nouvelles « rock star » du web disruptent des secteurs qui semblent intouchables, notamment ceux munis de barrières réglementaires à l’entrée, comme l’entertainement, le transport, le tourisme, l’automobile, le bâtiment, l’agriculture, la santé, l’éducation … Plus de 15 speakers du web seront là pour témoigner, tel que Xavier Court, associé cofondateur de vente-privée en charge du Business Development, Simon Baldeyrou, directeur général de Deezer, Alexandre Molla, General Manager Expansion (France) d’User et même Axelle Lemaire, Secrétaire d’État au Numérique. Au delà des concerts et des rencontres avec des pionniers du digital, des ateliers business sont organisés, permettant de travailler sur l’impact de l’évolution des marchés sur leur business et sur les opportunités d’innovation disruptive ou radicale qu’elles font naitre. Les ateliers sont animés par Benjamin Chaminade de Trendemicx avec la possibilité de travailler sur des outils qu’il a développé pour repartir avec des pistes concrètes d’innovations potentielles. Durant ce festival, il est aussi possible de faire tester un produit ou un service (tant qu’il est en phase avec l’évènement) auprès des festivaliers du West Web Festival et de vérifier la cohérence du projet. Et enfin, un startup contest est organisé pour donner l’opportunité aux startups de se mettre en avant et de pitcher afin d’obtenir un maximum de visibilité et de levier pour accélérer la startup. Une occasion à ne pas louper.